Champagne J. Charpentier
la_vinification

Le remuage, dégorgement et habillage

Il a pour but de faire glisser le dépôt dans le goulot de la bouteille, une fois le vieillissement du vin terminé. Pendant 4 à 5 semaines, une partie des bouteilles subissent en moyenne une trentaine de manipulations, sur des pupitres. Elles sont tournées régulièrement d'un huitième de tour tantôt à gauche, tantôt à droite en effectuant un mouvement de balancier : elles sont ainsi progressivement remontées jusqu'à la verticale. Une autre partie des bouteilles sont remuées automatiquement.

remuage remuage

Désormais, on pratique la technique du dégorgement «à la glace» : l'extrémité du goulot est plongée dans un bain réfrigéré à -25°C. Un glaçon se forme et emprisonne le dépôt. Puis la bouteille est dégorgée : la capsule est enlevée et le glaçon est expulsé par la pression qui règne à l'intérieur de la bouteille.
Nous faisons un complément par l'ajout d'une liqueur (mélange entre une sélection de vieux vins et du sucre de canne). C'est à cette étape que la différence entre un champagne Brut (0 à 15 g/L), Extra-Brut (0 à 6 g./L) ou encore Demi-Sec ( 30 à 45 g/L) se réalise. Ensuite nous ajoutons un bouchon en liège et un muselet.
Les bouteilles sont entreposées dans les palettes pour un repos avant l'habillage durant lequel s'effectue la : pose des étiquettes, collerettes et coiffes. 

habillage